Grenouille à Dragon: Blog MBA HEC & MBA Tsinghua


La quête de sagesse, entre France et Chine, d'une étudiante en double diplôme MBA HEC & MBA Tsinghua (promo 2011)

This blog in English Ce blog en Français

Posted by at 2 juillet , 2009

Mardi, durant un voyage à Kyoto, je visitais la ville avec des amies quand, fatiguées de marcher, nous nous sommes mises à la recherche d’un café pour s’asseoir et faire une pause. Le café que nous avons trouvé près du palais impérial était d’un tout nouveau genre.

A l'intérieur du palais impérial

A l'intérieur du palais impérial

Au début, nous ne savions pas comment nous y prendre au Free Café Harimaya Station. Le café ressemblait à n’importe quel café en self-service au Japon, sauf qu’il manquait les caisses. En fait, tout, café, thé, jus de fruits et même les crackers au riz étaient totalement gratuits. Ce concept, nous l’apprenions plus tard, avait été développé par une compagnie ayant réussi dans l’alimentation pour redonner quelque chose à la société, promouvoir la nourriture traditionnelle, dans leur cas les crackers au riz (senbei), et informer sur l’environnement.

Le café n’était pas complètement un lieu philanthropique car un petit magasin était placé à quelque mètres du free café. Ainsi, en créant ce free café, Harimaya Honten pouvait attirer des clients, promouvoir ses crackers et même faire en sorte que certains clients achètent leurs produits, et ainsi équilibrer les coûts de fonctionnement du café !

Leur philosophie a aussi attiré mon attention. En effet, ils étaient attentifs à la fabrication des crackers dans des manières traditionnelles, et plus respectueuses de l’environnement, par opposition à des façons plus industrielles et stériles. Les photos de leurs ateliers de fabrication ressemblaient plus à des maisons de campagne typiquement japonaises avec de beaux jardins qu’à des usines de béton.

Depuis que j’ai visité ce café, je me demande si ce modèle marketing d’un nouveau genre pourrait être appliqué à la vente de produits traditionnels de qualité dans d’autres circonstances. Est ce que ce café pourrait même exister dans des pays occidentaux ou n’importe où hors du Japon?
Je n’ai pas de réponse mais j’espère y réfléchir durant mes études à HEC.

Tags:
Posted in: Ma life

» Leave a Reply