Grenouille à Dragon: Blog MBA HEC & MBA Tsinghua


La quête de sagesse, entre France et Chine, d'une étudiante en double diplôme MBA HEC & MBA Tsinghua (promo 2011)

This blog in English Ce blog en Français

Posted by at 24 mai , 2009

A la fin de mes études dans une école d’ingénieur Française, avec un an de recherche dans une université Anglaise, j’ai rejoint Accenture à leur bureau de Sophia Antipolis (sud de la France) et travaillé pendant 8 ans et demi dans la branche IT Consulting, spécialisée en Portails et Gestion de Contenus. Pendant cette période, j’ai eu la chance de beaucoup voyager et de découvrir plusieurs cultures. Le contexte international que je trouvais généralement dans mon travail m’apportait beaucoup de satisfaction et, au fil de mes projets, j’apprenais beaucoup professionnellement et personnellement. (*)

Cependant, début 2008, j’éprouvai le besoin de renouveler mes connaissances, d’évaluer ce que j’avais appris jusqu’alors par rapport à des standards, et de comparer ma carrière à celle d’autres.

En Mai 2008, ma route vers un MBA commença.

2 Comments »

2 Responses to “Prologue”

comment rss - Trackback

  1. Frederic dit :

    Une expérience de vie réelle ! Ton initiative est fantastique et apporte énormément aux gens comme moi qui mûrissent encore leur réflexion.

    Tu as donc fait le choix de suspendre momentanément ta carrière professionnelle pour t’investire pleinement. D’après mes contacts personnels il semble en effet que ce soit le meilleur choix au vue des exigences d’un tel programme et de ceux d’une vie professionnelle bien remplie.

    Je n’ai pas trouvé d’information sur le montage du financement ou sur le coût global que tu estimes devoir justement financer. Peux-tu m’éclairer et me faire profiter du recul que tu possède maintenant sur ton estimation ?

    Bon courage pour la fin du programme.

    • pam dit :

      Bonjour Frederic,
      Excellente question. Je pense que j’ajouterai une page sur les finances (quand j’aurai la force et le temps) car c’est un vrai sujet.
      Dans mon cas, pour faire simple, j’avais économisé suffisamment à l’avance pour ne pas effectuer de prêt (j’avais un bon boulot avant!). De plus, le double diplôme en Chine me permet de réduire les frais (il s’agit d’un prorata et les frais en Chine sont nettement inférieurs aux frais en France).
      Mais pour donner un éclairage, pour ceux qui ont eu un recours à un prêt, le choix de HEC est loin d’être anodin pour un Français. Beaucoup de banques l’ont comme école spéciale à taux de prêt étudiant réduit.
      Pam

» Leave a Reply